D’après la DREES, seule une personne retraitée sur dix perçoit une rente viagère. L’épargne retraite reste boudée par les français au profit des livrets épargne ou de l’assurance vie. En ces temps de réforme, le gouvernement a donc souhaité pousser l’épargne retraite au sein de la loi Pacte. On vous explique tout sur cette épargne, essentielle pour assurer son avenir. 

 

PER

Depuis le 1er Octobre 2019, le Plan Épargne Retraite a été lancé sur le marché. Il a pour vocation de remplacer progressivement les autres plans d’épargne retraite. Dans une volonté de simplification, cette nouvelle enveloppe fiscale se veut plus souple et plus adapté à la vie des épargnants.  

Le PER offre une fiscalité avantageuse, une gestion simplifiée mais aussi des conditions de transferts et de sortie bien plus souples. Le gouvernement affirme ainsi son objectif de revaloriser l’épargne retraite et la rendre accessible au plus grand nombre. Les parcours professionnels ne sont plus linéaires, il était donc essentiel de rendre les transferts plus aisés. 

 

 

PER Individuel (PERIN)

Le PER individuel est ouvert à tous. Il vient remplacer le Plan Epargne Retraite Populaire (PERP), ouvert à tous, et les contrats Madelin, pour les travailleurs non salariés. Les PERP et contrats Madelin ne seront plus proposés à partir du 1er Octobre 2020. Votre épargne accumulée peut être transférée facilement vers un PERIN à votre demande. Vos droits sont également transférables vers les autres PER. 

 

Ce placement est proposé par tous les acteurs traditionnels du secteur : établissements bancaires, d’assurance, mutuelle, et bien sûr chez La Protection Sociale. A l’instar du PERP, il se présente sous la forme d’un contrat assurance vie ou d’un compte-titre. Sur le plan fiscal, la possibilité de déduire les versements annuels de son revenu imposable, dans le cadre de versements volontaires, reste disponible. Cela se fait toujours dans la limite des plafonds. En 2020, il correspond à 10% des revenus professionnels, avec une limite de 30 890€. 

 

Le PER individuel présente tout de même une grande nouveauté, inscrite dans la loi Pacte. C’est la possibilité de sortie en capital. Jusqu’ici, les conditions étaient particulièrement restrictives. Désormais, la sortie totale en capital en lieu et place d’une rente viagère est possible. 

 

 

 

 

PER d’entreprise collectif (PERCOL) 

Le PER d’entreprise collectif est ouvert à tous les salariés d’une entreprise, sans obligation de souscription. Ce plan d’épargne succède donc au PERCO. Sa mise en place implique que l’entreprise dispose déjà d’un premier dispositif d’épargne salariale pour pouvoir souscrire à un PERCOL. Il est tout à fait possible de transformer le PERCO en PERCOL. Ici aussi, vos droits sont transférables vers les autres PER. 

 

Ce nouveau plan d’épargne donne évidemment droit à des avantages fiscaux. Comme le PERCO, son échéance reste à l’âge de la retraite mais des cas de déblocage anticipé sont prévus. Côté salarié, le PERCOL peut être alimenté à partir de versements volontaires, de la conversion de droits Compte Épargne Temps, des jours de repos non utilisés. Côté employeur, cela se fera sur la base de l’intéressement et de la participation. 

 

 

PER d’entreprise obligatoire (PEROB) 

Le PER d’entreprise obligatoire peut être soit ouvert à tous les salariés d’une entreprise, soit réservé à certaines catégories de salariés. Les salariés concernés sont dans l’obligation d’y souscrire. Le PEROB vient remplacer l’Article 83. Il s’agissait d’un contrat d’assurance vie collectif souscrit par l’employeur pour tous ses salariés ou une partie d’entre eux. On peut également considérer qu’il succède au Plan Epargne Retraite Entreprise (PERE). 

 

Comme pour tous les PER, vos droits sont transférables d’un plan à l’autre facilement. L’échéance du plan est également l’âge de la retraite. Encore une fois, des cas de déblocage anticipé sont prévus. A l’instar des plans qu’il remplace, le PEROB procure une retraite supplémentaire sous forme de rente viagère aux salariés qui en bénéficient. 

 

Il était nécessaire de réformer l’épargne retraite, jugée trop complexe par les français. Avec la loi Pacte et le PER, le gouvernement souhaite redorer le blason de l’épargne retraite en la rendant plus flexible, plus simple et plus accessible. 

N’hésitez pas à nous demander conseil, La Protection Sociale vous accompagne pour souscrire et gérer ces nouveaux contrats.