Nous vous avons parlé de la Loi de Finances 2020 dans un précédent article. Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur le volet portant sur la protection sociale. Dans cet article, vous trouverez plus d’information sur les mesures qui vous vont impacter le plus. 

 

 

Désengorgement des urgences

Votre hôpital le plus proche le pratique peut-être. Pendant 3 ans, certains établissements volontaires testent un nouveau mode de tarification dans le but de désengorger les urgences. Dans celui-ci, on retrouve une mesure instaurant un forfait de réorientation. L’idée est que l’hôpital puisse rediriger les patients qui ne nécessitent pas les urgences vers la médecine de ville. 

 

 

Reste à charge zéro

On en a beaucoup entendu parler, et cela commence en 2020 ! Cette promesse phare d’Emmanuel Macron sera déployée progressivement avant d’être totalement effective en 2021. Pour rappel, il s’agit du remboursement intégral par la Sécurité social et les complémentaires de certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives. 

 

Retrouvez notre article sur le sujet : ici 

 

 

 

Médicaments génériques 

Peut-être vous en êtes-vous déjà rendu compte ? Depuis 2019, les médecins prescrivent bien plus de médicaments génériques. Et pour cause, ils sont moins chers et aussi performants. « Des critères médicaux objectifs » vont être définis pour limiter le recours des médecins à la mention « non substituable » devant le nom des médicaments de marque sur l’ordonnance. 

 

Il sera toujours possible de demander le médicament original mais ils seront moins bien remboursés à partir de 2020. Tout simplement car le remboursement sera aligné sur le prix du médicament générique qui est environ 40% moins cher. 

 

 

Accès aux soins pour les plus modestes 

Grâce à l’extension de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) aux personnes éligibles à l’aide du paiement d’une complémentaire santé (ACS), le remboursement des soins pour les plus modestes est amélioré. Cela leur permet de bénéficier de l’accès à une complémentaire santé à moins de 1 euro par jour. Cette mesure est entrée en vigueur au 1er novembre 2019 et concerne 1,2 million de bénéficiaires. 

 

 

 

Maisons de retraite

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) vont bénéficier de 125 millions d’euros supplémentaires. Cette mesure a pour but d’accélérer les recrutements de personnels, en particulier, les infirmiers de nuit. 

 

Cette année encore les choses bougent au niveau de la protection sociale. Du côté de la Sécurité sociale, ses comptes sont excédentaires en 2019. C’est la première fois après 17 ans de déficit. Le gouvernement assure que la Sécurité sociale sera bientôt en pleine forme. A suivre donc…